• Accueil
  • > Archives pour février 2010

Archive mensuelle de février 2010

L’émotion… simplement

Ce dimanche 28 février 2010.

Allée Roger IMBERY.

alleroger.jpg

Une plaque dans un square à la SACM, beaucoup d’ami(e)s, la famille, les syndicalistes, la Ville…

beaucoup d’émotions…

sous un rayon de soleil complice et opportun,

un bel hommage, tout simplement !

 

Ateliers urbains… 2

Ce mercredi 24  février 2010.

C’est reparti !

sauvageillumine.jpg

Les Ateliers urbains consacrés à l’aménagement de la rue du Sauvage ont été, de l’avis de tous, et surtout de ses participants, un succès.

Cette démarche a permis à un groupe représentatif du quartier, Conseillers, résidents, commerçants, taxis… de travailler ensemble à la définition à donner à cette rue importante de notre cité.

Un dialogue précis -parfois serré- avec les services municipaux a été mis en place pour prendre en compte les possibilités techniques et les différentes solutions… Mais le plus important a été le travail de co-élaboration de ce projet d’aménagement.

Entre le « tout voiture » ou le « tout piéton », comme dans une zone piétonne à l’ancienne, l’Atelier urbain a proposé à la municipalité une solution originale d’organisation en Espace de rencontre. Priorité aux circulations douces, vélos, piétons, qualité des terrasses, qualité des matériaux et des mobiliers urbains… ont été les préconisations de l’Atelier… retenues et réalisées par la Ville.

C’est maintenant une deuxième série d’Ateliers urbains qui a été lancée. Ils se préoccuperont  cette fois de l’ensemble de l’ellipse urbaine comprise entre les rues de la Sinne, Jacques Preiss et l’avenue Kennedy…

Bon travail !

 

 

(photo Dna-Mulhouse)

 

Une pluie de confettis…

Ce mardi 23 février 2010.

Avec des fleurs…

unbouquetdefleurs.jpg

Au Carnaval de Mulhouse, le 57 ème, parait-il ! , il n’y a pas que des lâchers de confettis ou d’autres projectiles. Certains Wackes/Voyous, s’essaient avec bonheur à parler avec des fleurs !

Le Carnaval 2010 a été une véritable fête populaire rassemblant – impossible de le calculer véritablement – 35 à 45 000 personnes, pendant ces jours de fêtes marquant l’entrée en Carême.

Tradition renaissante, ré-appropriation par les Mulhousiens, implications des associations locales en hausse, mélanges de traditions du Carnaval rhénan et de parodies locales… et en prime, un bon soleil d’hiver.  

 

 

 

 

 

Fiers d’être bailleurs social…

Ce mardi 23 février 2010.

Les 2 défis !

  mhabaccueil.jpg

 

Qu’elles sont les  missions qui font la fierté d’un bailleur social ? Produire, en construisant ou en réhabilitant, pour mettre à disposition du plus grand nombre un habitat de qualité à un prix qui reste abordable à ses locataires ; gérer le bien vivre ensemble tout menant d’autres tâches  parfois plus structurantes comme celles de la rénovation urbaine.

Les défis sont doubles : ceux du quotidien et celui de la transformation pour l’avenir ; pas facile ! C’est, en effet, allier quotidien et court terme à projection dans l’avenir ; c’est répartir la mobilisation des ressources financières et des moyens humains dans des options parfois contradictoires entre besoins d’aujourd’hui et ceux de demain.

Plus qu’un défi , une raison d’être , des missions : une fierté !                                                    

Ces préoccupations ont été au coeur de la rencontre annuelle, organisée il y a quelques jours, avec les salariés, près de 200, de Mulhouse-Habitat, l’Office Public Hlm de notre Ville. Président, Directeur Général et salariés n’ont pas si souvent l’occasion de se voir tous ensemble !

Une bonne occasion de vérifier et d’échanger autour du rôle important d’un Office Public  à Mulhouse. Il est le premier bailleur du Haut-Rhin avec ses 8 500 logements et son millier de logements étudiants ou ses Résidences de  personnes âgées. Il loge à Mulhouse près de 20 % de la population.

Comment ces ambitions  peuvent-elles être partagées, comment les différents métiers de l’Office sont-ils au service de ces défis ?

 

 

Igloo comme…

Ce lundi 15 février 2010.

…Insertion Globale par le Logement et l’Emploi.

 

Igloo, est un dispositif européen innovant dans lequel un bon groupe de mulhousiens  s’est impliqué avec détermination. Tenter de réussir à la fois une démarche permettant à des familles très éloignées, pour beaucoup de raisons, du monde l’emploi et du logement, est un sacré défi.

En résumé, des familles et des bailleurs sociaux montent un projet commun : faire réhabiliter un logement, son futur logement, en apprenant un métier, par ses futurs occupants. Pas simple ! Du travail dans la dentelle, un vrai pari !

A Mulhouse, les conditions de réussites ont été mises en place avec la mobilisation d’un opérateur social pour le suivi individuel et de l’opération, des bailleurs sociaux acceptant de jouer le jeu, des grands comme des plus petits, des familles , une vingtaine,  des institutionnels, la Ville, bien évidemment…

… et des logements qu’il a fallu trouver. Ils doivent correspondre à la composition des familles qui doivent elles, être capables d’attendre que le logement soit livré… et des programmes de formations professionnelles très personnalisés à monter.

Ce travail sera toujours au regard de la taille de l’agglomération, arithmétiquement marginal, mais il est la démonstration par l’exemple qu’un travail innovant et exemplaire peut trouver sa place et se développer même (surtout ?) dans des temps difficiles.

Un récent et premier rapport d’étape a permis de vérifier quelques intuitions : des situations familiales qui changent, des délais de « fabrication » des logements longs et complexes, des difficultés à monter chaque projet professionnel… mais tout avance !

 

Tout pour la classe ouvrière !

Ce lundi 1er février 2010.

Rien n’est trop beau…

letempsdescerises.jpg

C’est devenu un rituel fort sympathique, depuis 10, déjà, ans nous rythmons nos week-end des responsables des Universités Populaires de France, la C.E. nat (*) par une soirée au Temps des Cerises .

C’est un très sympathique restaurant de la Butte aux Cailles à Paris, près du Fiap où nous logeons et travaillons. Il est géré par une  Société Coopérative Ouvrière de production, une S.C.O.P. C’est pour nous, tout à la fois le soutien à un symbole de l’économie sociale, une ambiance sympa garantie, beaucoup de monde, des décorations originales comme ce dessin de Wolinski et un écriteau à l’entrée promettant les pires sévices à qui userait de son tel portable… et l’on y mange et boit très bien pour un prix raisonnable.

 

 

(*) Il s’agit du W.E. annuel de la Commission Exécutive nationale de l’A.U.P.F !

 

 




Accueil du site |
M. Leduc, prof d'Histoire-G... |
Infos Bgayet |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les châteaux de la Manche
| AVEC FO
| mikebrantuvie5